image-partenaire

Partenaires

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Partenaires

Philosophie des partenariats

 

Parce que chaque démarche est unique, SOS SAHEL entretient une relation privilégiée avec chacun de ses partenaires. Nous les accompagnons dans la construction d’une collaboration adaptée à la fois à leur structure et aux besoins des populations sahéliennes. Nos partenariats se construisent dans la durée et bénéficient d’un suivi personnalisé. SOS SAHEL garantit une visibilité sur l’action menée sur le terrain, ainsi qu’une parfaite transparence sur l’utilisation des ressources engagées.

SOS SAHEL met en œuvre ses projets en collaboration avec ses partenaires Sahéliens. Ainsi, en agissant au plus proche des populations, nous contribuons ensemble à améliorer durablement leurs conditions de vie.

Pour soutenir les missions de SOS SAHEL, contactez notre service partenariats : partenaire@sossahel.org

Des partenariats adaptés :

Focus

 

image-temoignage-partenaire

AXA et SOS SAHEL engagés en faveur de l’accès à l’eau pour tous au Sénégal

Au Sahel, une personne sur trois n’a pas accès à l’eau potable. Au Sénégal, au nord du pays, dans la région de Louga, la communauté rurale de Syer n’est pas épargnée par cette injustice malgré la proximité d’une source pérenne, le lac de Guiers.

Depuis 2007, SOS SAHEL intervient dans la sensibilisation des populations riveraines du lac aux bonnes pratiques d’hygiène et de potabilisation de l’eau.

Dans le cadre de sa politique de responsabilité d’entreprise, le Groupe AXA, et plus concrètement la région Méditerranéenne et Amérique Latine (AXA MedLA), s’est naturellement rapprochée de SOS SAHEL, à travers son association AXA Atout Cœur, en investissant en 2012 dans une première unité de potabilisation de l’eau du lac dans le village de Syer III. Environ six cents habitants y ont désormais accès. 

Fort des impacts positifs de cette initiative, en mars dernier, AXA Atout Cœur a financé l’installation d’une deuxième unité de potabilisation dans la commune de Guidick qui bénéficie à quatre cents habitants de la commune. Inaugurée en présence de responsables de l’entreprise, de représentants locaux et des populations locales, ce lancement a permis de renforcer le lien entre les parties prenantes et de symboliser l’engagement d’AXA dans un programme d’accès à l’eau pour tous au Sénégal.

 A cette occasion, des salariés provenant des différents pays de la région MedLA (Espagne, Italie, Grèce, Turquie, Mexique, Maroc et Liban entre autres) ont  participé au coup d’envoi de la mise en marche de l’unité (photo ci-contre) ; l’occasion pour eux de voir sur le terrain les résultats de cette action commune et de prendre conscience des enjeux et des impacts de l’accès à l’eau.

D’autres infos sur : la page Facebook d'AXA People Protectors

 


 

image-temoignage-partenaire

Claude Tharreau, Administrateur de la Fondation BEL, partenaire de SOS SAHEL pour le projet de lutte contre l’insécurité alimentaire dans la région du Centre Nord du Burkina Faso

« Quelle sera l’utilité réelle d’un projet dans des pays où les besoins sont immenses? Des séances de théâtre-forum, est-ce bien utile pour faire reculer la malnutrition ? Les enfants vont-ils vraiment pouvoir participer à la production de fruits et de légumes ? La réponse à mes interrogations, les villageois de Ka et les écoliers de Bouenkoubouga me l’ont donnée... Du vieux break 403, les comédiens ont extrait la sono et un grand rideau en guise de décor. Tout le village est là, les femmes, les ados, les hommes. Ils rient, ils applaudissent les comédiens qui tournent gentiment en ridicule certaines vieilles coutumes ancestrales, mais rien ne leur échappe des messages qu’ils leur adressent : allaiter son bébé le plus longtemps possible, envoyer les filles à l’école... Et après la représentation les femmes se pressent autour des agents de santé villageois : pour avoir des conseils, pour faire le test de malnutrition, pour apprendre à faire la bouillie enrichie... Classe de CM2, c’est cours de géométrie... et initiation à l’agriculture : comment tracer le rectangle et calculer la surface du jardin potager ? Pourquoi faut-il arroser tous les jours ?... Le maître : «Jeudi, pas de classe, mais il y a toujours des élèves pour venir arroser ». En réalité, ce que j’ai découvert au Burkina, c’est toute une communauté mobilisée autour des actions pilotées par SOS SAHEL. Des liens étroits de solidarité, de complicité, de fraternité unissent tous les acteurs locaux, autour de ses animateurs : élus, corps enseignant, parents, agents de santé, groupements de femmes, de producteurs... C’est cette création de liens, de synergies, de passerelles entre les acteurs, qui donne me semble-t-il, tout leur sens aux actions des associations. Grâce à cela, leurs initiatives lèveront durablement les blocages au développement. »