image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

21/10/2013

Témoignage: les micro-projets de Binta Ndiaye

Depuis plusieurs décennies, l’agriculture sénégalaise est en crise. Si la population sénégalaise augmente très rapidement, la production agricole peine à s’étendre et à augmenter ses rendements. Pour subvenir à leurs besoins, les populations rurales les plus démunies pratiquent une agriculture peu durable, menaçant les forêts et la fertilité des terres.

En plantant 1,7 millions d’arbres et en diffusant des pratiques agricoles durables, le Programme de Reforestation Intégré permet d’augmenter la production des producteurs locaux tout en préservant les ressources naturelles. Le principe est simple : une parcelle de reboisement réussie est toujours accompagnée d’un micro-projet en faveur des exploitants de la parcelle. Formation, alphabétisation, moulins à mil, kits de goutte-à-goutte*…le développement durable dans la région est garanti par une approche globale et la participation des populations.

 

Binta Ndiaye, Secrétaire de l’Union Forestière de Mboro (exploitation et renouvellement de la bande de filaos** sur la zone côtière du Sénégal), a bénéficié de micro projets dans le cadre de la réussite de ses parcelles de reboisement. Elle raconte :

« Autrefois, ma parcelle était totalement inexploitée. Mes petits enfants venaient m’aider après l’école, nous essayions ensemble d’en tirer quelque chose mais sans résultat. SOS SAHEL m’a fourni des eucalyptus et m’a montré comment clôturer ma parcelle. Aujourd’hui, grâce à cette clôture, ma parcelle est protégée du vent et du sable. En suivant les conseils des équipes de SOS SAHEL, j’ai choisi, pour cette parcelle, une production fondée sur les principes de l’agroforesterie : j’ai planté des arbres au milieu de mon périmètre. Leurs feuilles constituent un compost naturel pour améliorer la qualité de mes sols et attirent les animaux dont le fumier naturel vient directement enrichir la terre. Grâce à cela, sur une campagne, je dépense moins de 15 000 FCFA en engrais complémentaires. Mes produits sont sains et mes bénéfices sont plus importants. J’ai également installé un kit de goutte-à-goutte sur ma parcelle, et SOS SAHEL m’a aidé à y installer une motopompe et un puits d’appoint. De cette façon, ma parcelle est toujours bien arrosée, et j’utilise de façon optimale les ressources de mes sols. »

 

 

*le goutte-à-goutte est un système d’arrosage qui garantit une utilisation optimale de l’eau.

** la bande de filaos est une bande boisée qui protège la zone côtière du Sénégal contre l’érosion éolienne et l’infiltration d’eau de mer.