image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

19/07/2013

Témoignage: Coubalibaly Sauzié, exploitante à Kounandia, Burkina Faso

Dans les pays du Sahel, la sécurité alimentaire est une préoccupation constante. En période de soudure en particulier, les risques sont nombreux. SOS SAHEL encourage la diversification des productions pour assurer aux familles une alimentation suffisante et de qualité et améliorer leurs revenus.

 

Coubalibaly Sauzié exploite une parcelle dans le périmètre maraîcher de Kounandia au Burkina Faso. Cette activité lui permet de diversifier ses sources de revenus et de subvenir à ses besoins alimentaires en période de soudure.

« Lorsque le projet a commencé il y a un an à Kounandia, SOS SAHEL a fait appel à des volontaires pour exploiter le nouveau périmètre maraîcher. J’ai été très vite sensibilisée sur l’intérêt, pour moi, pour ma famille et mon village, de nous mobiliser et de participer activement à la réussite de ce projet. 

La période de soudure, pendant laquelle nos réserves s’épuisent, commence dès le mois de juin. Elle est d’autant plus difficile à vivre qu’elle coïncide avec le temps des grands travaux dans les champs qui préparent la prochaine récolte.

A ce moment là de l’année, il est crucial pour nous de développer des activités parallèles qui nous permettent de garder un niveau de revenu suffisant pour survivre. 

Avant la mise en place du périmètre maraîcher, je récoltais et transformais le karité pour diversifier mes revenus. Aujourd’hui, mes travaux maraîchers (une à deux heures par jour) me permettent de compléter cette activité et de gagner de quoi nourrir mes enfants et mon mari pendant qu’il sème nos champs. 

Dans ma parcelle, j’ai commencé à planter des haricots et de l’oseille. Une partie de ma récolte est destinée à la vente, une autre à la cuisine quotidienne pour ma famille. 

Le périmètre maraîcher de Kounandia est avant tout communautaire. Tout le monde s’affaire pour que le projet soit un succès. Par exemple, au début du projet, SOS SAHEL nous a montré comment creuser des puits pour alimenter nos parcelles en eau. Aujourd’hui, grâce à l’initiative des membres du village, nous avons creusé cinq puits supplémentaires ! 

L’intérêt pour notre communauté est manifeste : le projet nous apporte des revenus supplémentaires, de quoi augmenter et diversifier notre nourriture, et crée une dynamique positive dans le village qui donne envie d’entreprendre de nouvelles choses ! »

 

Pour en savoir plus sur les projets de SOS SAHEL en matière de sécurité alimentaire et de nutrition :

http://www.sossahel.org/carte/?type=2&id=8