image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

18/02/2014

Sécurité alimentaire : SOS SAHEL intervient dans la région Nord du Burkina Faso

Le Comité permanent Inter états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) a annoncé le 10 février les chiffres de la dernière campagne agricole au Sahel. Malgré une hausse générale des chiffres, nombreuses sont les poches où l’insécurité alimentaire persiste. Avec une nouvelle action dans le Nord du Burkina Faso, SOS SAHEL s’engage à nouveau pour assurer une sécurité alimentaire durable au Sahel.

 

Une situation agricole globalement encourageante

57,3 millions de tonnes produites au Sahel, une augmentation de 16% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. 

Ces chiffres encourageants annoncés par le CILSS pour la campagne agricole 2012-2013 laissent entrevoir une amélioration de la sécurité alimentaire dans la région.

Pour Alassane Diamouténé Zié, directeur de cabinet du ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur qui s'exprimait à l'ouverture des travaux de la 21ème réunion du Comité régional de programmation et de suivi du CILSS, cette hausse est le résultat des nombreux efforts menés par les États sahéliens et notamment de la mise en place d’un dispositif de prévention et de gestion des crises alimentaires dans les pays et à l’échelle régionale depuis plus de 20 ans pour assurer le suivi de la campagne agricole.

Pourtant, malgré ces progrès, des poches d’insécurité alimentaire persistent dans de nombreuses zones de la région sahélienne.

La population du Burkina Faso reste menacée

Au Burkina Faso par exemple, la tendance est la même : à l’issue de la campagne agricole 2013-2014, le Burkina Faso a enregistré une production céréalière nationale de près de 5 millions de tonnes, soit une hausse respective de 4,6%* par rapport à l’année précédente*.

Toutefois, ces bons résultats ne couvrent pas la totalité du territoire et d’importantes disparités perdurent, notamment en termes d’accès aux céréales pour les populations les plus vulnérables. Au total, dans le pays, et selon les résultats de la campagne agricole 2013-2014, 54% des familles ne sont pas aujourd'hui en mesure de couvrir leurs besoins en céréales avec la seule production réalisée*. 

Dans la région Nord du Burkina Faso, la population fait face à une insécurité alimentaire chronique. Dans les provinces du Yatenga et du Loroum en particulier, les ménages ont été fortement touchés par la crise alimentaire de 2012.

Face à l’insécurité alimentaire au Burkina Faso, SOS SAHEL propose une réponse « globale »

Crises climatiques, environnement dégradé, ressources naturelles sur-mobilisées, pauvreté persistante…les contraintes qui pèsent sur les populations sont nombreuses et exacerbent la situation alimentaire du pays. Pour répondre à cette situation et pour prévenir les crises, SOS SAHEL propose une réponse globale.  

Pour améliorer durablement la sécurité alimentaire dans la région, la stratégie d’intervention de SOS SAHEL repose sur deux piliers :

- une augmentation et une amélioration de la production agricole

- une amélioration des pratiques nutritionnelles des familles.

De cette façon, les producteurs et leurs familles pourront à la fois augmenter et améliorer leur consommation personnelle, mais aussi accroître leurs revenus grâce à la revente des surplus. En s’assurant de la qualité nutritionnelle des repas, on associe l’aspect qualitatif aux gains quantitatifs pour garantir une réelle efficacité de l’action.

Ainsi, entre intensification de la production, amélioration des revenus et des pratiques alimentaires et préservation durable de l’environnement, l’action de SOS SAHEL au Burkina Faso permettra à 10 000 familles dans les deux provinces du Yatenga et du Loroum de résister aux crises alimentaires récurrentes dans la région.

* Données provisoires - Source : OCHA


Pour en savoir plus:

Découvrir le projet

Découvrez le CILSS, partenaire de SOS SAHEL