image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

22/05/2014

Préserver la biodiversité pour nourrir les hommes

La biodiversité est la base de L’agriculture. Sa préservation est indispensable à la production de denrées alimentaires et d’autres produits agricoles et permet d’assurer la sécurité alimentaire, la nutrition et les moyens de subsistance des populations.

C’est pourquoi le 22 mai a été proclamé par l’Assemblée générale de l’ONU, journée internationale de la diversité biologique. Cette journée permet de sensibiliser le public sur le rôle de la biodiversité et l’importance de la préserver.

SOS SAHEL s’y associe pour mettre en valeur les bonnes pratiques expérimentées sur le terrain qui permettent, à long terme d’assurer la sécurité alimentaire de millions de Sahéliens.

La biodiversité, c’est quoi ?

La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Depuis le sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable.

De fait, intimement liée à la sécurité alimentaire, la biodiversité permet de nourrir les populations, de les soigner, de les loger, etc.

SOS SAHEL s’engage pour conserver la biodiversité et améliorer la sécurité alimentaire

La question de la biodiversité agricole est plus que jamais d’actualité à l’heure du changement climatique, de la raréfaction des ressources naturelles, de la pression sur les terres agricoles et sous l’ardente obligation de garantir la sécurité alimentaire.

Depuis près de 40 ans, SOS SAHEL agit dans la lutte contre la désertification au Sahel. La préservation de la terre est primordiale au Sahel où la majorité de la population vit de l’agriculture.

Pourtant, ces dernières années, beaucoup de terres ont été sévèrement dégradées. En cause, des pratiques agricoles et pastorales peu durables (déforestation, défrichage, surpâturage…), une gestion inappropriée des ressources naturelles et les aléas climatiques tels que les sécheresses et les inondations. La production agricole a alors considérablement baissé, engendrant l’installation de l’insécurité alimentaire dans la région et la multiplication des cas de malnutrition.

Pour mettre fin à cette situation, SOS SAHEL promeut des techniques agricoles responsables et intègre la biodiversité à chacun de ses programmes.

L’agroforesterie : un système efficace et durable.

L’agroforesterie associe sur un même espace des arbres et des cultures : des arbres qui produisent (bois, fruits, fourrage, etc.) en complément de la culture agricole et qui protègent les parcelles (brise-vent, ombrage, qualité de l’eau, zone refuge pour auxiliaires, etc). L’arbre utile pour la faune et la flore va aussi contribuer à améliorer le sol, à retenir et filtrer les eaux.

En Ethiopie, mais également au Sénégal, au Burkina Faso et au Niger, SOS SAHEL agit pour maintenir la biodiversité en systématisant cette pratique.

« En suivant les conseils des équipes de SOS SAHEL, j’ai choisi, pour cette parcelle, une production fondée sur les principes de l’agroforesterie : j’ai planté des arbres au milieu de mon périmètre. Leurs feuilles constituent un compost naturel pour améliorer la qualité de mes sols et attirent les animaux dont le fumier naturel vient directement enrichir la terre. Grâce à cela, sur une campagne, je dépense moins de 23 euros en engrais complémentaires. Mes produits sont sains et mes bénéfices sont plus importants. » explique Binta Diaye, productrice à Mboro au Sénégal.


Pour en savoir plus :
Découvrez les projets de SOS SAHEL pour préserver la biodiversité