image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

07/06/2016

« Le développement, c'est l'agriculture et l'élevage »

Malgré les défis, le continent africain a un réel  potentiel agricole inexploité capable de soutenir son développement économique. Plusieurs pays comme le Tchad l’ont compris et orientent leurs politiques économiques sur l’agriculture durable dans le but d’accélérer la croissance du pays et réussir à diminuer la dépendance pétrolière.

« L’agriculture et l’élevage, les deux mamelles de l’économie tchadienne »

Le Tchad est un pays de 13 millions d’habitants, majoritairement rural. Néanmoins, les revenus pétroliers représentant un cinquième du PIB, contre 10% environ pour le secteur agricole... Pourtant, le pays dispose de 39 millions d’hectares de terres cultivables, de la réserve d’eau du Lac Tchad et d’un cheptel de 94 millions de têtes - autant de leviers capables de soutenir un  développement agricole efficace.

Après sa réélection en avril, le président Idriss Deby a insisté sur la priorité de développer l’agriculture et l’élevage, qui selon lui sont les « seuls gages de la sécurité alimentaire ».

Pour Deby, élu en janvier à la tête de l’Union Africaine, « le pétrole, c’est la pauvreté, le développement c’est l’agriculture. Ce sont les deux mamelles. L’émergence du pays ne peut pas venir du pétrole ni d’autres ressources minières ».

Le président tchadien a donc annoncé ses prochaines initiatives sur le territoire : aménager environ 250 000 hectares, renforcer les microcrédits pour les agriculteurs ruraux et construire de nouvelles infrastructures de transport et d’énergie. Toutes ses mesures permettront l’essor de l’agriculture et donc de l’économie tchadienne et de son rayonnement à l’international.