image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

01/09/2015

L'agriculture intelligente contre l'exode des migrants

Laurent Lambert, délégué scientifique au sein des négociations climatiques de l'ONU ; Luc Descroix et Françoise Breton, directeurs de recherche et acteurs de la recherche pour le développement de l'Afrique rappellent opportunément qu'il ne faut pas oublier les facteurs environnementaux dans l'exode des migrants ( journal Le Monde des dimanche 23 et lundi 24 août 2015 page 13).

« L'opinion publique ne peut que s'émouvoir de ces images de flots de réfugiés qui risquent leur vie pour le rêve d'une vie meilleure » alertent-ils « Il est de la responsabilité des scientifiques de rappeler que bon nombre de migrants viennent de régions où les changements environnementaux sont des éléments majeurs dans la production de vagues de migrants. Soit directement, lorsque les revenus déclinant des champs ne donnent plus d'espoir d'une vie digne à une jeunesse qui fuit ; soit indirectement lorsque la dégradation environnementale aboutit à un exode rural qui fait grandir misère et instabilité. »

« La plus grande fréquence des évènements climatiques extrêmes (sècheresses, inondations, tempêtes de poussière,etc.) et la dégradation de grands agro-écosystèmes ont souvent amplifié la misère et le désespoir des habitants des communautés villageoises qui s'agglutinent ensuite dans des bidonvilles où ils se disent vite que leurs chances en Europe  seraient probablement plus grandes»

…/... « Avec des jeunes paysans qui représentent jusqu'aux trois quarts des populations nationales dans certains pays du Sahel, ces enjeux agro-environnementaux ne peuvent que s'imposer davantage dans les affaires diplomatiques, sécuritaires et d'aide internationale »

.../... Si rien n'est fait à temps, ou trop timidement, les flux migratoires vers l'Europe devraient s'accroître et les dynamiques politiques déstabilisatrices se multiplier dans ces régions. »

« Il existe pourtant des solutions efficaces de prévention de ces scénarios … »

« La plus efficace sur le plan économique est le développement d'une agriculture intelligente dans les campagnes les plus marquées et/ou les plus vulnérables. L'agriculture intelligente permet de mieux gérer les ressources en eau locales pour l'irrigation que les systèmes conventionnels de monoculture, de régénérer les sols, et ainsi permettre à un agro-écosystème en bonne santé de mieux résister aux évènements climatiques extrêmes. »...

L'analyse de ces experts scientifiques valide la conception d'aide au développement et les actions concrètes que SOS SAHEL conduit auprès des communautés villageoises de onze pays de la bande sahélienne depuis 40 ans.