image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

22/03/2013

Coopérer autour de l'eau : un besoin vital

Au Sahel, l'eau reste le dénominateur commun des défis les plus pressants. Mais cette ressource limitée est souvent mal gérée. Comment répondre aux enjeux actuels et faire en sorte que l'accès à l'eau soit une réalité pour tous ? Pour faire avancer cette cause vitale, 2013 a été désignée « année internationale des Nations Unies pour la coopération dans le domaine de l'eau ». Point d’orgue de cette année, la Journée Internationale de l’eau appelle, ce 22 Mars 2013, une attention toute particulière.

 

 Une ressource limitée

 « L’eau est essentielle pour le développement durable [lien], l’intégrité de l’environnement et l’élimination de la pauvreté et de la faim, est indispensable à la santé et au bien-être des hommes et revêt une importance cruciale pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement». Assemblée Générale des Nations Unies, Résolution 65/154 du 11 février 2011

Pourtant, les populations, en particulier au Sahel, restent vulnérables face à la pénurie et à la détérioration de la qualité de cette ressource, ainsi qu’à d’autres catastrophes comme les inondations et les sécheresses. Les femmes, les enfants et les ménages les plus pauvres sont les plus touchés.

 

 
Dans la plupart des pays sahéliens, c’est moins de la moitié des populations rurales qui ont un accès viable à l’eau potable. C’est pourquoi la coopération dans ce domaine est une condition essentielle pour assurer une durabilité des projets menés dans ce domaine. Elle contribue à la réduction de la pauvreté, à établir l'équité, à faire progresser le développement des filières économiques, à préserver les ressources en eau et à protéger l'environnement.

 

SOS SAHEL s’engage pour l’accès à l’eau

SOS SAHEL s’engage auprès des populations sahéliennes pour améliorer l’accès aux services de base que sont l’eau et l’assainissement. L’association contribue ainsi à prévenir les risques et à garantir durablement le développement social du Sahel.

Focus :

Développement local et accès à l'eau, l'hygiène et l’assainissement : ce projet vise à atteindre un taux d’accès à l’eau potable de 100% et à l’assainissement de 30% pour les habitants d’Awiya et Karnak au Tchad.

Eau potable et assainissement pour les communes de Dédougou, Boussé et la province du Bam au Burkina Faso

 

La coopération au cœur des projets  

A travers la loi Oudin-Santini, les collectivités territoriales, les syndicats des eaux ou d’assainissement et les agences de l’eau peuvent affecter jusqu’à 1 % de leurs ressources du secteur eau et assainissement pour la coopération internationale dans ces deux domaines. Les associations comme SOS SAHEL, mobilisées sur l’accès durable à l’eau, notamment en milieu rural, sont les maîtres d’œuvre de ces coopérations de proximité.

De façon générale, les projets de coopération répondent ainsi à une double logique :

• la logique de valorisation et de développement du territoire de la collectivité territoriale française engagée en coopération décentralisée,

• la logique de valorisation et de développement du territoire partenaire.

Toutefois, pour que son impact soit efficace, l’aide apportée prend une forme complexe et intégrée. Au-delà du seul financement des équipements et des biens matériels, la spécificité de la coopération décentralisée réside dans le soutien à l’institution locale sahélienne : un échange de savoir-faire, un appui institutionnel et de la formation. L’échange d’expérience entre les collectivités françaises et sahéliennes du début à la fin du projet est l’une des clés de sa réussite.

Ainsi, au Burkina Faso, et depuis plus de 10 ans, 2 projets sont particulièrement illustrant de l’engagement de SOS SAHEL.

Focus :

Programme de coopération décentralisée Douai / Dédougou

Programme de développement local Cholet / Boussé Sao

 

 

Retrouvez SOS SAHEL et ses actions autour de l'eau:

Exposition: "L'eau, source de vie" 

 

 

 Article de la Gazette des Communes