image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

06/02/2014

Combattre l'insécurité alimentaire au Sahel: un défi mondial

Les Chefs d'Etat africains sont déterminés à éliminer la faim du continent d'ici 2025. C'est l'objectif qui a été adopté officiellement lors du sommet de l'Union Africaine le 31 janvier 2014 à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Cette décision a été hautement saluée par Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) José Graziano da Silva qui rappelle néanmoins  que « l'Afrique est le seul continent au monde où le nombre total de personnes affamées a augmenté depuis 1990 ». Aussi, malgré une croissance économique prépondérante au cours des dernières années, la famine demeure un problème récurrent en Afrique, et tout particulièrement au Sahel.

Une nouvelle crise alimentaire au Sahel

Malgré une couverture médiatique déclinante, l'insécurité alimentaire au Sahel reste au centre des préoccupations de la communauté internationale.

Aujourd'hui, après celle de 2012, les pays sahéliens sont à nouveau sous la menace d'une crise alimentaire. Selon un communiqué de presse de l'ONU, 20 millions de personnes sont actuellement « menacées par la famine ou la malnutrition » dans cette région et 2,5 millions d'entre elles ont besoin de « secours alimentaires d'urgence ».

Le Nord Mali est particulièrement touché. Aujourd’hui, ce sont plus de 800 000 personnes qui ont besoin d’une assistance alimentaire immédiate et trois millions qui risquent d’être affectées par la famine dans les prochains mois.

Un effort conjoint, un objectif global

Comme le déclare la Coordonnatrice des secours d'urgence de l'ONU, Valérie Amos, « jamais autant d'êtres humains au Sahel n'ont été à risque, et l'ampleur de leurs besoins est si colossale qu'aucune organisation, à elle seule, ne peut prétendre les affronter ».

C'est pourquoi l'ONU et ses partenaires ont lancé hier un plan triennal visant à récolter 2 milliards de dollars pour venir en aide à ces personnes dans les 9 pays concernés: Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal et Tchad.

La commission européenne a quant à elle annoncé le déblocage pour l’année 2014 de 142 millions d’euros d’aide humanitaire en faveur du Sahel dont « 57 millions seront consacrés à l’aide d’urgence aux victimes de la crise alimentaire et nutritionnelle qui frappe l’ensemble du Sahel » et 28 millions aux victimes de la crise malienne.

Par ailleurs, chaque pays au Sahel s'est doté d'une politique nationale visant à réduire la famine dans la région et des initiatives concrètes ont d'ores et déjà été lancées dans ce sens.

Au Niger par exemple, 23,7% de la population est en insécurité alimentaire. Le gouvernement a pris des mesures d'urgence (augmentation de la production céréalière et intensification des activités génératrices de revenus) pour faire face au déficit alimentaire et venir en aide aux populations vulnérables.

SOS SAHEL agit pour une sécurité alimentaire durable au Sahel

Depuis près de 40 ans, SOS SAHEL intervient dans le Sahel pour réduire durablement la faim et améliorer les conditions de vie des populations.

En étroite collaboration avec les communautés villageoises et les groupements de producteurs, mais également en accord avec les politiques nationales, SOS SAHEL accompagne les populations les plus vulnérables pour leur permettre d'améliorer leurs conditions de vie.

Ces objectifs fixés par l'Union Africaine en ce début d'année, sont un signe encourageant. Pour participer à leur réalisation, SOS SAHEL continue de mobiliser ses équipes au quotidien.


Pour en savoir plus :
Découvrez les projets de SOS SAHEL pour lutter contre l’insécurité alimentaire