image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

08/03/2017

Les femmes rurales sont la clé de la lutte contre la faim

Les Groupements Villageois de Femmes sont les précieux piliers sur lesquels s'appuient avec succès, depuis des décennies, les programmes d'action de SOS SAHEL.

femmes rurales

La Journée internationale des droits des femmes, célébrée chaque année le 8 mars, la FAO ( Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) confirme que les femmes rurales sont la clé de la lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté.

Dans les multiples rôles essentiels qu’elles jouent – en tant qu’exploitantes ou travailleuses agricoles, entrepreneures, mères, épouses et cheffes de communautés – les femmes rurales sont l’ossature des sociétés rurales.

Pratiquement partout, elles jouent un rôle crucial dans la production, la transformation et la commercialisation des aliments. En effet, comme ce sont elles qui produisent, transforment et préparent une grande partie des aliments disponibles, elles sont les garantes de la sécurité alimentaire de leur famille et de leur communauté.

Dans les pays en développement, les femmes représentent 45 pour cent de la main d’œuvre agricole, dans une fourchette allant de 20 pour cent en Amérique latine à 60 pour cent dans certaines régions d’Afrique et d’Asie.

Les femmes rurales mettent leurs compétences et leur énergie au service de tout le système alimentaire et le rôle qu’elles jouent dans la diversification durable de l’agriculture, la promotion de la biofortification, la réduction des pertes et des gaspillages alimentaires et la transformation des aliments est essentiel pour améliorer la nutrition et parvenir à la sécurité alimentaire.   

L’amélioration du statut social et économique des femmes au sein de leur foyer et de leur communauté a un impact direct sur la sécurité alimentaire et la nutrition, en particulier sur la nutrition des enfants.  Ainsi, l’expérience montre que quand on les laisse gérer le revenu additionnel du ménage, les femmes en dépensent une plus grande partie que les hommes pour la nourriture, la santé, l’habillement et l’éducation des enfants.

L’égalité entre les hommes et les femmes est donc essentielle pour parvenir à la sécurité alimentaire et nutritionnelle - aujourd’hui et pour les générations futures.

En donnant des moyens d’action aux femmes rurales et en les rendant autonomes on améliore le bien-être général des enfants, des ménages et des communautés ce qui permet de promouvoir une croissance économique et sociale durable.