image-actualites-1

Actualités du sahel

Je m'abonne gratuitement à la Newsletter

Actualités

14/06/2013

Journée mondiale de lutte contre la désertification

Chaque année, SOS SAHEL mène une campagne de sensibilisation* autour du 17 juin, journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.  L'objectif est de mobiliser l’opinion publique autour des risques liés au processus de désertification au Sahel. Il s'agit de rappeler que les populations sahéliennes luttent au quotidien pour préserver leur environnement!

 

Le désert avance !

La désertification est une « dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches causée en premier par l’activité humaine et par les variations climatiques » (Convention des Nations Unies).

Les pays et les populations du Sahel sont particulièrement exposés. Ils connaissent de fortes variations climatiques avec des épisodes successifs de sécheresse. 33 à 75 % des terres sahéliennes sont des terres agricoles.

Le développement économique de ces pays repose majoritairement sur l’agriculture. Or l’appauvrissement des sols, associé à l’augmentation des densités de population et à des pratiques agro-pastorales inadaptées, freine ce développement. En moyenne, le rendement de la production céréalière est 7 fois moins élevé au Sahel qu’en France : 1108 kg par hectare contre 7460 kg en France. 

La désertification produit des conséquences dramatiques pour les populations. Ces phénomènes sont difficiles à combattre, d’autant plus qu’une fois enclenché, le processus de désertification est difficile à enrayer.

Il n’existe pas de solution unique pour lutter efficacement contre la désertification. C’est pourquoi depuis près de 40 ans, SOS SAHEL met à profit dans ses projets des méthodes traditionnelles, tout en expérimentant des solutions innovantes.

Exemple de réalisations :

Dans la province du Nayala au Burkina Faso, c’est près de 8 200 hectares de terres arables sont aujourd’hui à nouveau fertiles et exploitables, permettant à plus de 12 779 agriculteurs d’accroître leurs rendements et leurs revenus.  

Grâce à SOS SAHEL, dans la province de la Gnagna au Burkina Faso 3 000 ha en culture vivrière et 1 000 ha en culture fourragère bénéficient de semences améliorées à chaque campagne agricole pour garantir la sécurité alimentaire et protéger l’environnement.

Au Burkina Faso, au Niger et en Ethiopie, plus de 2 millions d’arbres auront été plantés pour reverdir le Sahel !

Ensemble, nous pouvons nous engager aux côtés des Sahéliens et faire reculer le désert. Mais ce projet ne se fera pas sans vous.


Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger:

Participez à cette chaîne de solidarité en diffusant nos supports!


Rétrospective

2013 Malgré un retour à la sécurité au Mali, les risques structurels de crise restent nombreux au Sahel. Avec près de 700 000 réfugiés attendus en 2013, les vulnérabilités sont extrêmement nombreuses et le Sahel est à nouveau menacé par une crise alimentaire.

2012 Les pays du Sahel sont touchés par une crise humanitaire liée à l’insécurité alimentaire. Une crise accentuée par les troubles affectant le Mali et qui a poussé des dizaines de milliers de réfugiés vivant dans des situations précaires. 

2011 Malgré des récoltes correctes cette année, les conditions de vie restent précaires pour la majorité des Sahéliens. La corne de l’Afrique est touchée sévèrement par la famine.

2010 Crise alimentaire au Sahel, 7,8 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire au Niger sur une population de 12 millions. Le Niger et le Tchad sont classés dans la liste des pays connaissant une « grave insécurité alimentaire localisée ».